Questions scientifiques : 

Le site d’Eynan-Mallaha (Aïn Mallaha) occupé entre 12 500 et 9 700 av. J-C est situé en Galilée. C’est un site préhistorique d’exception par l’ancienneté des recherches françaises qui y ont été menées depuis 1955 en partenariat avec le CRFJ et par le témoignage qu’il nous livre du plus ancien basculement des sociétés humaines du nomadisme vers la sédentarité à la veille de l’invention de l’agriculture et de l’élevage. Ainsi son exploration permet de s’interroger sur ce processus de sédentarisation et sur les mécanismes qui ont menés, dans ce contexte proche oriental, de la sédentarité à la naissance des sociétés agraires dont nous sommes les héritiers. Les communautés natoufiennes (de la vallée éponyme Wadi en Natuf, en Palestine, où fut découvert le premier site en 1928 par Dorothy Garrod), communautés de chasseurs-cueilleurs, sont à l’origine de ce changement radical de mode de vie.

Historique :

Entre 1955 et 1961 Jean Perrot (CNRS) met au jour les toutes premières maisons natoufiennes à Mallaha. Ce sont d’imposantes structures circulaires ou semi-circulaires, semi-enterrées, à parement de pierres couvertes d’une toiture qui repose sur des poteaux massifs dont il reste les calages. Ces maisons sont associées à de très nombreuses sépultures. Suite à ces découvertes, Jean Perrot, défend la sédentarité de ces chasseurs-cueilleurs préalablement à la domestication des plantes et des animaux, bouleversant ainsi la chronologie du processus de néolithisation tel qu’il était envisagé auparavant. Lors d’une reprise des fouilles de 1971 à 1976, c’est la succession stratigraphique de ces maisons régulièrement reconstruites puis leur aménagement intérieur qui fera l’objet de la plus grande attention sous la direction de Jean Perrot et Monique Chevallier (CNRS) puis de François Valla (CNRS) qui met en place une fouille minutieuse adaptée à l’approche palethnologique à laquelle il a été formée par le Pr. André Leroi-Gourhan. De 1996 à 2005, les opérations de terrain reprennent sous la co-direction de François Valla (CNRS) et Hamoudi Khalaily (Israel Antiquities Authority). Elles ont permis de documenter la dernière phase d’occupation du site qui précède immédiatement la période néolithique à la veille de laquelle le site est abandonné. Cette phase finale du Natoufien, cruciale pour comprendre le basculement d’économie, est très mal connue par ailleurs car beaucoup de sites natoufiens sont abandonnés dès le Natoufien récent. Ainsi, Mallaha occupé pendant près de 2500 ans est un site privilégié pour appréhender le processus de sédentarisation dans sa longue durée à travers différents domaines que sont l’architecture, l’occupation du sol, l’exploitation du territoire et de ses ressources, les productions techniques et symboliques, les comportements funéraires. Enfin, la qualité des archives disponibles (Fonds J. Perrot ; F. Valla) conservées à la MSH Mondes de Nanterre permet une relecture du site toujours renouvelée au fil du débat scientifique (http://archives.mae.u-paris10.fr/index.php/fouilles-de-en-mallaha).

Projets en cours :

Deux projets sont en cours actuellement sur le site :

1. La publication monographique, en 3 volumes, des fouilles 1996-2005 menées sous la direction de François Valla et Hamoudi Khalaily. La direction de cette publication a été confiée à José-Miguel Tejero (CSIC) qui a reçu le soutien financier du Programme White-Levy de l’Université d’Harvard.

Quatre Rapports préliminaires avaient été publiés dans le Journal of the Israel Prehistoric Society : https://www.jstor.org/journal/mitekufathaeven?decade=2000 : 1998 (vol. 28), 2001 (vol. 31), 2004 (vol. 34), 2007 (vol. 37).

 2. La reprise des fouilles après 15 ans d’interruption, sous la direction   de Fanny Bocquentin (CNRS) et Lior Weissbrod (IAA). Une première saison exploratoire a eu lieu du 27 juin au 22 juillet 2022 a permis de faire l’état des lieux du site fouillé depuis 1955, de préparer un projet de mise en valeur des structures encore en place et de sonder de nouveaux secteurs de fouille pour les années à venir. Cette opération a été financé par la fondation ARPAMED (https://www.arpamed.fr/en/projets/projets-2022/eynan-mallaha-les-derniers-chasseurs-cueilleurs-du-proche-orient/), la fondation Iren Sala Care archaeological fondation, l’UMR 8068 Temps, le CRFJ et a reçu le soutien technique et logistique de l’IAA. Une nouvelle campagne est prévue en 2023.

Pour aller plus loin (liste non exhaustive) :

Bar-Yosef, O., Valla, F.R. (Eds.), 2013. Natufian foragers in the Levant: terminal Pleistocene social changes in Western Asia, Archaeological series. International Monographs in Prehistory, Ann Arbor, Michigan.

Biton, R., Bailon, S., Birkenfeld, M., Bridault, A., Khalaily, H., Valla, F.R., Rabinovich, R., 2021. The anurans and squamates assemblage from Final Natufian Eynan (Ain Mallaha, Israel) with an emphasis on snake-human interactions. PLoS ONE 16, e0247283. https://doi.org/10.1371/journal.pone.0247283

Bocquentin, F. 2003 Pratiques funéraires, paramètres biologiques et identités culturelles au Natoufien : une analyse archéo-anthropologique. Thèse. Université Bordeaux 1. https://hal.archives-ouvertes.fr/tel-01997088/

Bocquentin, F., 2021. Beyond the Formal Analysis of Funerary Practices? Archaeothanatology as a Reflexive Tool for Considering the Role of the Dead amongst the Living: A Natufian Case Study., in: Knüsel, C.J., Schotsmans, E.M.J. (Eds.), The Routledge Handbook of Archaeothanatology. London, pp. 159–177.

Bocquentin, F. & Noûs, C. 2022. Considerations on the mechanisms of integration of the dead in the early sedentary societies of the Near East (Natufian, 15-11.6 ka cal BP). Bulletins et mémoires de la Société d’Anthropologie de Paris. BMSAP 34. https://journals.openedition.org/bmsap/9548

Bouchud, J., Pichon, J., Desse, J., Mienis, H.K., 1987. La faune de Mallaha (Eynan), Israël, Mémoires et travaux du Centre de recherche français de Jérusalem. Association Paléorient, Paris.

Borvon, A., Bridault, A., Biton, R., Rabinovich, R., Prevost, M., Khalaily, H., Valla, F., 2018. Finding of trout (Salmo cf. trutta) in the Northern Jordan Valley (Israel) at the end of the Pleistocene: Preliminary results. Journal of Archaeological Science: Reports 18, 59–64. https://doi.org/10.1016/j.jasrep.2018.01.008

Bridault, A., Rabinovich, R., Simmons, T. 2008 Human activities, site location and taphonomic process: a relevant combination for understanding the fauna of Eynan (Ain Mallaha), level IB (Final Natufian), Israel. Archaeology of the Near East VIII. TMO 49, Maison de l’Orient et de la Mediterranée. Lyon, pp. 99-117.

Davin, L., 2019. La parure du Natoufien ancien en contexte funéraire : reconstitution des chaînes opératoires à Mallaha (Eynan), Israël (These de doctorat). Paris 1. https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-02932302

Dubreuil, L. 2004 Long-term trends in Natufian subsistence: a use-wear analysis of ground stone tools. Journal of Archaeological Science 31: 1613-1629. https://www.sciencegate.app/document/10.1016/j.jas.2004.04.003

Perrot, J., Ladiray, D., Solivérès-Masséi, O., Ferembach, D., 1988. Les Hommes de Mallaha (Eynan), Israel, Mémoires et Travaux du Centre de Recherche Française de Jérusalem, 7. Association Paléorient, Paris.

Rivals, F., Rabinovich, R., Khalaily, H., Valla, F., Bridault, A., 2020. Seasonality of the Final Natufian occupation at Eynan/Ain Mallaha (Israel): an approach combining dental ageing, mesowear and microwear. Archaeol Anthropol Sci 12, 232. https://doi.org/10.1007/s12520-020-01190-3

Santana, J., Millard, A., Ibáñez-Estevez, J.J., Bocquentin, F., Nowell, G., Peterkin, J., Macpherson, C., Muñiz, J., Anton, M., Alrousan, M., Kafafi, Z., 2021. Multi-isotope evidence of population aggregation in the Natufian and scant migration during the early Neolithic of the Southern Levant. Sci Rep 11, 11857. https://doi.org/10.1038/s41598-021-90795-2

Samuelian, N. 2019 Les abris du Natoufien final de Eynan-Mallaha, Israël: organisation spatiale et interprétation fonctionnelle = Buildings of the Final Natufian of Eynan-Mallaha, Israel: spatial organisation and functional interpretation. Éditions de Boccard. Mémoires et Travaux du Centre de Rechercge Français de Jérusalem, 11.

Samuelian N, Khalaily H., Valla F.R. 2006 Final Natufian Architecture at Eynan: approaching diversity behind uniformity. In E.Banning and M.Chazan (eds.) Domesticating Space. Construction, Community and Cosmology in the Late Prehistoric Near-East. Actes. Studies in Early Near Eastern Production, Subsistence, and Environment 12, pp.35-41).

Valla, F.R., 1988. Aspects du sol de l’abri 131 de Mallaha (Eynan), Israël. Paléorient, Préhistoire du Levant II. Processus des changements culturels 14, 283–296. https://doi.org/10.3406/paleo.1988.4475

Valla, F.R., 2018. Sedentism, the “point of non return”, and the Natufian issue. An historical perspective. Paléorient 44, 19–33 https://www.persee.fr/doc/paleo_0153-9345_2018_num_44_1_5783

Valla, F., 2019. More on Early Natufian Building 131 at Eynan (Ain Mallaha), Israel, in: Goldfus, H., Gruber, M.I., Yonah, S., Fabian, P. (Eds.), “Isaac Went out to the Field”: Studies in Archaeology and Ancient Cultures in Honor of Isaac Gilead. Archaeopress Archaeology, Oxford, pp. 302–315.

Valla, F.R., Khalaily, H., Samuelian, N., Bocquentin, F., Bridault, A., Rabonovich, R., 2017. Eynan (Ain Mallaha)., in: Enzel, Y., Bar-Yosef, O. (Eds.), Quaternary of the Levant: Environments, Climate Change, and Humans. Cambridge University Press, Cambridge, United Kingdom ; New York, NY, pp. 752–759. https://doi.org/10.1017/9781316106754.034

Weissbrod L., Marshall F.B., Valla F.R., Khalaily H., Bar-Oz G., Auffray J-C., Vigne J-D., Cucchi T. (2017). Origins of House mice in ecological niches created by settled hunter-gatherers in the Levant 15.000 years ago. Proceedings of the National Academy of Science U S A 114(16): 4099-4104. https://www.pnas.org/doi/10.1073/pnas.1619137114