(16:30-18:00 heure française). Israël semble sortir de la crise sanitaire plus vite et plus efficacement que la plupart des pays occidentaux. En revanche, les Israéliens vont émerger de cette épreuve plus pauvres et plus divisés qu’ils ne l’étaient en y entrant. L’État a-t-il été à la hauteur des attentes des Israéliens touchés de plein fouet par la baisse de leurs revenus, l’envolée du chômage et les faillites en séries ? Le néolibéralisme à l’israélienne va-t-il résister à la crise du Covid-19 ? Le gouvernement qui sortira du prochain scrutin électoral sera-t-il contraint de mettre en œuvre une politique de relance plus interventionniste ?

A l’heure où la pandémie de Covid-19 commence à s’essouffler en Israël, Jacques Bendelac nous proposera son analyse des enjeux de la sortie de crise pour l’économie et la société israéliennes.

Intervenant :

Jacques Bendelac, économiste et chercheur en sciences sociales à Jérusalem, enseignant au Collège académique de Netanya, auteur notamment de Israël, mode d’emploi (Plein Jour, 2018) et « Relance post-coronavirus : quels enjeux économiques et sociaux ? », Moyen-Orient, n°48, octobre-décembre 2020.

Discutant :

Yoann Morvan est chercheur au CNRS en anthropologie urbaine et économique. Spécialiste notamment de la société israélienne, il y travaille sur les villes de développement et sur les questions de pauvretés et d’échange. Il a publié en 2020 (avec Daniel Monterescu, CEU) « Villes « mixtes » en Israël : entre désenchantements et concurrences », Urbanisme, n°415.

Webinaire organisé par l’Association française d’études sur Israël (AFEIL) et le Centre de recherche français de Jérusalem (CRFJ).

Lien Zoom à venir.