Le CRFJ

 

Fondé en 1952 au titre de « mission archéologique », le Centre de recherche français à Jérusalem (CRFJ) est un acteur majeur dans le rayonnement scientifique de la France en Israël dans le domaine des sciences humaines et sociales.

À la fois centre de recherche, lieu de coopération entre chercheurs des communautés scientifiques, française et israélienne, lieu d’accueil et de formation pour jeunes chercheurs, lieu de valorisation de la recherche française, le CRFJ a notamment pour missions :

– de conduire, à travers des partenariats suivis, des programmes pluridisciplinaires de recherche associant des établissements d’enseignement et de recherche français et européens avec leurs homologues israéliens et palestiniens. Ces recherches concernent tous les domaines des sciences humaines et sociales. Actuellement, elles s’organisent autour de quatre axes :

  • Archéologie, du Levant Sud
  • Histoire, Traditions, Mémoire
  • Israéliens et Palestiniens: sociétés et cultures contemporaines
  • Nouvelles disciplines

– d’accueillir et d’aider les chercheurs et universitaires français et européens dans leur travail en Israël

– de contribuer à la formation de jeunes chercheurs (stagiaires, bourses doctorales et post-doctorales)

– d’initier et d’animer des échanges scientifiques franco-israéliens

– d’assurer la valorisation des travaux de ses chercheurs à travers l’organisation régulière de séminaires, colloques, ateliers, conférences et d’entreprises éditoriales communes.

Le CRFJ accueille des chercheurs résidents (chercheurs du CNRS affectés pour une durée de deux ans, renouvelable) et enseignants-chercheurs (mis en délégation pour une durée d’un an renouvelable), des chercheurs associés, des boursiers, des chercheurs invités.

En qualité d’établissement public, le CRFJ bénéficie de l’aide financière de ses deux tutelles. Également soutenu par des fonds privés, il est ouvert au mécénat.

Télécharger la plaquette de présentation

Directions successives

1952-1992 Jean Perrot (CNRS), archéologue, préhistorien, fondateur du Centre

1992-1993 Jacques Caroux (CNRS), sociologue, intérimat

1993-1996 François Blanchetière (Université de Strasbourg), historien, professeur de religion comparée, spécialiste des relations entre le judaïsme et le christianisme dans les premiers siècles de l’ère chrétienne

1996-2004 Dominique Bourel (CNRS), historien, spécialiste du judaïsme allemand à la période moderne

2004-208 Pierre de Miroschedji (MAEE/CNRS), archéologue, spécialiste du Bronze ancien au Levant sud

2008-2010 Sophie Kessler-Mesguich (MAEE/Université Paris 3-Sorbonne), professeur de linguistique et de littérature hébraïque

2010 – 2014 Olivier Tourny (MAEE/CNRS) musicologue et ethnomusicologue, spécialiste de musiques liturgiques.

2014-     Julien Loiseau (MAEDI/Maître de conférences HDR, Université Paul-Valery, Montpellier), spécialiste de l’histoire de l’Islam médiéval.

Les commentaires sont fermés, mais vous pouvez toujours faire des rétroliens et des pingbacks.