Séminaire LIFTA

LIFTA

« Save Lifta ! »

Lifta et la problématique de l’intersectionnalité

 

Coordination : École Paris Val-de-Seine/Université Paris-Cité (Sylvaine Bulle/MCF-HDR) et HUJI/Bezalel Department of Architecture (Pr. A Shmuel Groag), avec le concours du CNRS (CRFJ et UMR CRESPPA)

Le village de Lifta, dernier village palestinien de Jérusalem abandonné en 1950, suite à la guerre de 1948, combine différentes problématiques : l’intersectionnalité comme combinaison de différentes grilles d’analyse (politique, ethnique, économique) et la possibilité du maintien d’un paysage culturel et d’une écologie politique et urbaine du lieu. « Save Lifta ! » est à la fois le nom du collectif de citoyens portant un projet de sauvegarde du village menacé, et la base d’un projet pédagogique et expérimental à l’initiative de Bezalel (HUJI) et de l’École nationale d’architecture de Paris Val-de-Seine.

Le projet a réuni pendant dix jours à Jérusalem (6-16 mars 2016) enseignants, chercheurs et étudiants français et israéliens autour du devenir possible de Lifta. Les travaux qui vont se prolonger durant un semestre en France portent sur la mobilisation des ressources dans une écologie urbaine et politique durable des lieux et des biens communs, la coexistence intercommunautaire possible au sein d’un patrimoine particulièrement symbolique et au-delà, à l’échelle de l’agglomération, les liens symboliques, mentaux ou réels entre Jérusalem-Ouest et Palestine par le partage des ressources et les échanges domestiques. « Save Lifta ! » est destiné à créer une scène de débat public, professionnel et politique autour du devenir Lifta comme bien commun.

Le 8 mars, Simon Dorso (archéologue, doctorant CRFJ/InSHS) a donné dans ce cadre une conférence intitulée « Lecture historique des vestiges archéologiques de Lifta ». Le 14 mars, une journée d’étude conclusive s’est tenue au CRFJ en présence de différents intervenants (chercheurs, activisites, représentants d’associations communautaires). Yann Scioldo-Zürcher (historien, chercheur CRFJ/CNRS) a donné dans ce cadre une conférence sur « Lifta dans les archives israéliennes depuis 1948 ».